Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par cinabre

Grande tristesse pour nous qui vivons en "banlieue" de TOULOUSE!
Il fut un temps où nous y allions pour un oui et pour un non..! Les évènements - commerciaux ou autres-y étaient pour beaucoup...
D'abord à la CAMIF dont nous étions des adhérents fidèles...Même lorsqu'elle a quitté PINSAGUEL pour LABARTHE/LEZE, j'ai continué mon petit rite de...."décompression".

En lisant cet article sur le dernier AIRBUS, j'avoue avoir le coeur un peu serré. J'ai toujours été fière des créations françaises- même si je n'y suis pour rien évidemment..!!! 
Fin d'une "époque" certes nécessaire dans la conjoncture actuelle mais au-delà je pense aux milliers d'emplois en balance et à autant de personnes en souffrance!
Comme si la pandémie ne suffisait pas!!!

TOULOUSE bien avant AIRBUS et ce coup de coeur pour LE CONCORDE... Je nous revois encore, en famille, lors des visites, minuscules fourmis au pied de cet OISEAU qu'on ne pouvait capter d'un seul coup d'oeil...

 

Je me rappelle les apparitions d'André TURCAT, son pilote. Combien d'envieux a-t-il dû faire!
L'aéroport de BLAGNAC est toujours resté empreint de cette aura et j'ai toujours particulièrement aimé y embarquer...
C'était un autre temps...Un temps de libertés dont nous ne soupçonnions pas qu'un jour nous les perdrions.

L'autre soir, je me suis surprise à rester figée dans mon jardin en entendant un avion!!! Fin de soirée, ciel teinté du couchant..!
D'où venait-il? Où allait-il? Il s'est enfoncé dans les nuages et je suis restée, là, à l'écouter jusqu'à ce qu'il s'éteigne...Mystère!


Une explication à ce mouvement: j'habite très près de l'aéroport SUD de FRANCE- à vol d'oiseau et je suis pour ainsi dire dans la trajectoire de ses atterrissages et décollages.
AVANT...RYANAIR les multipliait pour déverser ou embarquer les flots de touristes venus de nombreuses destinations européennes.
 Au début de la pandémie, comme un feu qui s'éteint, nous nous sommes progressivement dés-habitués à ces vrombissements que nous trouvions parfois insupportables mais qui, aujourd'hui, signent un DEUIL!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article