Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par cinabre

EHPAD en N&B ..!

EHPAD en N&B ..!

 Appeler un résident d'un EHPAD est vite devenu une épreuve.

Comment écouter et apaiser les flots d'angoisse, d'extrême solitude décuplés par le confinement.?
 Lors d'une visite, canaliser une parole désordonnée est souvent déjà assez délicat. Les ressentis accumulés fusent en tous sens mêlant passé et présent..
   Dans l'absence et le silence forcés, la confusion s'accentue au risque même d'être persuadé que le séjour est terminé depuis longtemps et que la "libération" tarde trop à venir.
  Je pense que la souffrance est plus lourde à porter pour des personnes qui ont été dévouées, investies toute leur vie: ils ne peuvent admettre qu'un tel désert les entoure soudain.
Peut-être que l'affection et l'amour d'une vie familiale -posée, régulière, bien assise-qu'ils n'ont pas vécue est un manque plus traumatisant?
  
    Des témoignages nous ont bouleversés sans nous surprendre car tout est dans l'incompréhension du danger et l'impossibilité de trop en dire pour ne pas provoquer une panique qui serait la pire des situations.
  Expliquer la gravité de l'épidémie en hasardant le terme de pandémie et l'absolue necessité du confinement se révèlent vite bataille perdue ..

   - Oui! Mais quand ça va s'arrêter ? QUAND ?Je ne suis pas venu ici pour y rester..! J'ai des choses à faire..Je peux " servir encore".. Si je venais chez toi ou dans ma famille je pourrais aider?? Je t'aiderai au jardin..! 
  La vision de mon potager le ramène à une réalité apaisante qu'il a connue au hasard de "ses vies" données. Je raconte, je brode, je reprends mon habitude de conteur comme je le faisais en classe  à mes "petits"...

     Raconter..broder..pour susciter un souffle de petit bonheur qui lèvera un coin de voile d'un petit bonheur passé...
    Des amis viennent, à l'instant , de me faire partager cette même peine.

Une vie en N&B aussi

Une vie en N&B aussi

Lorsque je feuillette mes agendas, je me demande parfois comment j'arrivais à tout concilier..Les pages noircies s'affichent sans discontinuer de semaines en semaines.. Des encadrés, des surlignages qui surnagent aussi avec leurs lots de problèmes à régler..

  Je m'en suis confiée bien souvent, ici & là.."Perchée dans mon figuier" ou penchée dans mes jardins...Remontant le fil de vies enfuies qu'elles aient été aimées ou ombrageuses....

  Lorsque le couperet du 11 mai était tombé, ce fut vraiment un choc inattendu... Je l'ai "encaissé" au profond de ma solitude avec un goût amer...Sans rien dire ni écrire.

Les commentaires sont allés bon train. De personnes souvent bien éloignées de notre ressenti.

Car..j'étais "entrée" en confinement quinze jours avant que la décision ne soit prise... Dès que les menaces ont été sérieuses et des cas avérés dans notre département.
 Nous ne sommes pas tous des évaporés (!)  mais toujours aussi responsables de nos actes.
Me reste à sortir ma machine à coudre!

    
                                      ****

Alors, quand je m'en suis ouverte à l'une de mes filles-infirmière- sa réponse m'a choquée:
     - Ah bon! ? Je trouvais "ça" bien au contraire...!!! C'est pour VOUS protéger?

  Et depuis quand ME protège-t-on de la vie?....
 Elle a bien vite compris le fond de ma pensée...Une vie de battante...Toujours investie à protéger les uns et les autres...Une vie dorénavant de solitude apaisée mais "VIVANTE"...encore, j'espère...

                                                MAIS 
   "MON COMPTE EST AILLEURS"...

  .... LES VIEUX dont je suis par la force des choses en ont assez d'être stigmatisés!
Soit nous sommes des nantis qui voyageons à longueur de temps en prenant du bon temps à coups  de molletons d'épargne..Soit nous sommes des parasites qui épuisons la société en vivant aux crochets des plus jeunes!!!!

     Un jour viendra- c'est la règle du jeu et du JE- où à leur tour, les "accusateurs" seront assis à notre banc des accusés!

    Effacées nos vies données? ...Nos veilles et nos soucis pour nos enfants?... Nos sacrifices et privations-souvent-?...Nos métiers et notre bénévolat?...
 
Car, il faut bien reconnaître que têtes grises ou têtes blanches font "bouillir la marmite "des associations multiples en donnant de leurs bras, de leur temps et souvent....de leurs deniers comme je l'ai fait sans compter!
.... Pardonnez-moi ce petit mot d'humeur CAR.. dans cette stigmatisation, on oublie trop souvent ceux qui vivent seuls..contraints à une solitude non-choisie, avec toutes les difficultés qu'elle implique.
Sans parler de précarité, les "cigales" ayant oublié d'être "fourmis"  par nécessité ou amour des leurs, ont souvent bien des soucis qu'ils préfèrent taire.


  Taire. Un maître-mot. Une élégance de vie!

Hymne à la Vie et à sa Beauté"!
Hymne à la Vie et à sa Beauté"!Hymne à la Vie et à sa Beauté"!
Hymne à la Vie et à sa Beauté"!Hymne à la Vie et à sa Beauté"!Hymne à la Vie et à sa Beauté"!

Hymne à la Vie et à sa Beauté"!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article