Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par cinabre

J'ai choisi un chêne car c'est l'arbre préféré de C. Signol..

J'ai choisi un chêne car c'est l'arbre préféré de C. Signol..

J'ai partagé un moment rare. Avec, bien humblement, le sentiment d'avoir vibré au diapason d'un "frère" et senti se rouvrir certaines de nos blessures indélébiles.. Mais dont lui, se dit guéri.
....D'une fraternité d'un espace-temps commun. Celui d'un siècle et d'une société révolus!

 

"Pour pousser, les hommes comme les arbres ont besoin de racines".
Qui fait écho à cette autre phrase entendue, ailleurs, d'un responsable : " Un arbre sans racines ne peut pas tenir dans la tempête"
  Dans mon actualité personnelle, ces mots ont une résonance toute particulière!

 " Famille, grands-parents, pauvreté...village, petite école, bibliothèque, catéchisme...puis fatalement le pensionnat-prison " ont réactivé ces points inexorablement douloureux longtemps après une cicatrisation apparente.. Il reste toujours le risque qu'un point de suture oublié ne saute!

Bibliothèque. Elle est la source de sa vocation. Il s'y est nourri de la poésie de Victor Hugo.
  Comme vous le savez, elle m'était  interdite.
Famille. Grands-parents: un cocon précieux.
 Je n'ai eu aucun grand-parent. Ma maman était la seule à essayer de faire tout son possible. Au prix de grands sacrifices.
Pensionnat. La prison. L'arrachement à ses racines. Sa douleur, ses larmes..Ces internats étaient particulièrement sévères.
J'ai connu cet arrachement. Ce déracinement. Cette plongée vers un univers hostile où nous étions, les boursiers, des pauvres encore..Ma seule bouée de sauvetage: l'étude. Passionnément. J'ai pris toutes les options:
latin en sixième, grec en quatrième.."sciences-ex" en terminale après un parcours classique.
D'où cette passion inaltérée pour l'étude et la recherche-encore-et le partage.
A la différence qu'il a pu aller à la fac et que moi, je n'ai eu personne pour m'accompagner vers ce rêve inachevé... 


​​​​​​​  Ainsi s'est poursuivi cet entretien de LUMIÈRE INTÉRIEURE avec Ariane Warlin , riche de toute l'expérience d'un écrivain qui a vendu quinze millions de ses quarante livres..Traduits en quinze langues..
  De son regard sur notre histoire, les hommes, le futur...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article